Préparation aux sélections de pilote militaire sous contrat

EOPN

Qu’est ce qu’un pilote militaire ?

Le terme de « pilote militaire » désigne l’ensemble des pilotes d’aéronefs qui évoluent dans un environnement militaire.

Il convient de se pencher sur la définition d’un aéronef pour comprendre l’étendue du rôle du pilote militaire : « un aéronef désigne tout appareil capable de s’élever ou de circuler dans les airs. »

Cette définition a son importance car elle permet d’élargir à d’autres spécialités, la perception populaire du pilote militaire pilote de chasse. On peut ainsi distinguer cinq grandes familles de spécialités du pilote militaire, au sein desquelles il existe un panel varié d’aéronefs et de missions :

  • Le pilote d’avions de chasse ;
  • Le pilote d’hélicoptère;
  • Le pilote d’avions transport ;
  • Le pilote de patrouille maritime ;
  • Le pilote de drone.

Les pilotes militaires sont d’abord des militaires puis des pilotes. Le métier de pilote au sein des armées n’est qu’une spécialité parmi tant d’autres. Les pilotes appartiennent tous au corps des officiers, et assument ainsi leurs responsabilités de commandement et fonctions administratives au sol propres à leur statut hiérarchique.  

Si les pilotes militaires sont tous des officiers ils sont soit issus de la filière d’officier sous contrat ou de celle d’officier de carrière. Là où les officiers sous contrat s’engagent pour une durée limitée de 10 à 20 ans environ dans l’institution, les officiers de carrière qui issus d’une des trois grandes écoles militaires (Saint-Cyr, l’Ecole de l’Air, l’Ecole Navale), ont une vocation de commandement à long terme au sein de l’armée française.

Ce site se concentre sur la préparation des sélections d’officier sous contrat pour devenir pilote militaire.

Comment devenir pilote militaire ?

Trois choix d’Armée possible pour un modèle unique d’officier sous contrat

Les trois corps d’armée : la Marine Nationale, l’Armée de l’Air et de l’Espace et l’Armée de Terre ; offrent la possibilité de devenir pilote militaire à travers leur propres sélections d’officier sous contrat.

Chaque sélection représente une opportunité indépendante de devenir pilote militaire et reflète les besoins spécifiques d’un corps d’armée. Les modalités de recrutements et les exigences, bien que basées sur un socle commun de motivation pour le monde militaire et aéronautique, demandent des connaissances et une préparation spécifique.

Il est tout à fait possible d’échouer à une sélection et d’en réussir une autre. En effet ces trois sélections ne sont pas interdépendantes et utilisent leurs propres modalités de sélection, qui peuvent plus ou moins convenir avec le profil d’un candidat. Il est très courant de rencontrer des pilotes ayant échoué une sélection puis réussi une autre.

Le choix d’un corps d’armée pour devenir pilote militaire dépendra ainsi des attirances de chacun pour un aéronef en particulier, des missions, d’un environnement ou de toute autre raison personnelle à justifier lors des sélections.

Nom de la sélection
Nombre de tentatives
Age de dépôt de la candidature
Statut
Caractéristiques principales
Spécialités
Voir le processus de sélections complet
Armée de l’Air et de l'Espace
EOPN
1
De 17 à 27 ans
Officier sous contrat
La plus grosse flotte d’aéronefs de tout type, aux missions très variées
Chasse, Transport, Hélicoptère, Drones, NOSA
Armée de Terre
ALAT
1
De 18 à 32 ans
Officier sous contrat
La plus grosse flotte d’hélicoptères. Mise en œuvre des hélicoptères d’attaque Tigre
Hélicoptère
Marine Nationale
EOPAN
3
De 17 à 26 ans
Officier sous contrat
L’aviation embarquée pour les avions de chasse et les hélicoptères
Chasse, Patrouille maritime, Hélicoptère

 Quel que soit le choix du corps d’armée, une fois la sélection réussie, le statut contractuel sera le même : un contrat initial de 10 ans, renouvelable une fois. Il est possible de basculer vers un statut d’officier de carrière dans des cas spécifiques, à l’issue de ces vingt années de service, pour continuer d’évoluer dans l’institution.

La carrière d’un pilote militaire est jalonnée de plusieurs qualifications validant des aptitudes techniques et de commandement ainsi que d’un maintien constant des compétences en vol. Il n’a de cesse de se former pour acquérir de nouvelles responsabilités.

Certaines qualifications civiles sont obtenues selon la spécialité suivie (chasse, transport, hélicoptère) facilitant ainsi la reconversion dans le monde civil.

Qui peut devenir Pilote Militaire ?

 Les prérequis, hormis la tranche d’âge, pour postuler aux différentes sélections sont identiques :

      • Justifier d’un niveau Bac au minimum (général, technologique ou professionnel)
      • Être de nationalité française
      • Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (JDC – ex JAPD)
      • Être physiquement et médicalement apte
      • Se rendre en CIRFA (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées) pour le dépôt du dossier

S’il n’y a pas d’exigences scolaires particulières au-delà du baccalauréat, le niveau d’anglais n’est cependant pas à négliger et constitue souvent la bête noire des candidats lors des sélections.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation scientifique pour réussir, ni un niveau élevé en mathématiques. Seules les formations d’officier de carrière, accessibles après la réussite aux concours des grandes écoles militaires (Saint-Cyr, l’Ecole de l’Air et l’Ecole Navale), nécessitent le passage en classes préparatoires.

Un bon profil est un profil polyvalent, la décision finale d’une commission de sélection se fera sur le niveau global du dossier du candidat. Il est important de ne rien négliger dans sa préparation, et de prouver par tous les moyens possible sa motivation, véritable clef de voûte d’un dossier.

Il est très important de souligner qu’il s’agit de sélections et non de concours. Toute personne qui remplit les critères de sélection, a ses chances d’intégrer une promotion moyennant les places disponibles. S’il n’y a pas suffisamment de dossiers jugés intéressants alors la promotion sera réduite à leur nombre. A l’inverse, si de nombreux candidats atteignent le standard des sélections, les promotions peuvent être agrandies, ou certains dossiers reportés à la prochaine commission en attente des places disponibles.

Comment se préparer aux différentes sélections de pilote militaire ?

S’interroger

Une introspection en toute honnêteté est nécessaire pour identifier des motivations, ses souhaits d’orientation et de spécialités. Même si ces choix ne doivent pas être figés dans le marbre, il est essentiel de se construire un profil en cohérence avec l’armée visée afin de prouver une motivation propre et non juste générale.

Se fixer des objectifs

Etant donnée la nature des sélections et le peu de tentatives disponibles, il est crucial de se fixer des objectifs de progression pour atteindre le niveau demandé. Cerner les faiblesses et les qualités de son profil permet de mettre le doigt sur certaines priorités. Par exemple, renforcer son niveau d’anglais, acquérir des expériences aéronautiques, faire un stage militaire pour en découvrir l’environnement, entamer ou terminer des études pour s’assurer une sécurité en cas d’échec etc.

S’organiser

Se préparer prend du temps, les délais de convocations entre les épreuves ainsi que la réactivité de certains CIRFA sont très variables. Il s’agit donc d’optimiser son efficacité dans le travail pour ne pas faire traîner en longueur sa préparation aux sélections.

Plus on se prépare aux différentes sélections, plus on se trouvera à l’aise dans le « profil » type des exercices demandés, et plus on comprendra ce qui est attendu d’un candidat. Il peut donc être stratégique de passer plusieurs sélections en même temps pour maximiser ses chances de réussite, voire passer au préalable une sélection « crash test » afin d’arriver le mieux préparé pour celle visée.

Par exemple, pour un candidat ayant comme objectif de réussir à tout prix les sélections EOPN, il peut être intéressant de passer celles de l’ALAT ou des EOPAN en premier afin de se familiariser avec le monde des sélections de pilote militaire et leur environnement. Dans le meilleur des cas, la réussite à plusieurs sélections permet d’avoir le luxe du choix (il est tout à fait possible, en cas de réussite, de demander à être reporté à une promotion ultérieure, dans l’attente de la décision finale d’une autre sélection qui nous intéresse plus).

Notre méthode de préparations aux sélections de pilote militaire

Ayant nous-même passé, et réussi les sélections de pilote militaire, nous avons conscience des attentes et des exigences des recruteurs ainsi que de la difficulté à trouver les informations pertinentes à la préparation.

La réussite, hormis les qualités techniques et intellectuelles, passe par la construction d’un profil cohérent, réfléchi, mature et argumenté.

La motivation est indéniablement la qualité première recherchée car indispensable non seulement à la réussite de la formation longue et exigeante mais aussi à la réalité opérationnelle. De la motivation naît la persévérance et la résilience, les autres qualités en découlent. Prouver sa motivation, c’est prouver que l’on a travaillé en amont, que l’on arrive préparé, et renseigné aussi bien sur le monde aéronautique et militaire que sur la sélection en elle-même.

Il faut se mettre à la place du recruteur, comprendre ce qui est attendu d’un candidat et se questionner en permanence sur la pertinence de son profil.

Notre programme a ainsi pour objectif d’être un gain de temps considérable pour les candidats. Mis à jour régulièrement, amélioré par vos retours d’expériences, il confère un socle solide de connaissances et d’exercices de préparation à l’ensemble des tests des sélections de pilote militaire. Notre but est d’être le plus exhaustif possible, de ne laisser aucune zone d’ombre dans le profil du candidat, de donner les bonnes méthodes de travail pour être efficace dans sa préparation.

Anglais

SLPA

Culture aéronautique

Entretien psychologique

Commission

Semaine de sélection à Toulon

CEMPN

Tests psychotechniques

SEPIA

Entretien psychologique

Première phase de sélection au CSO

TAMI-C

Anglais

Sport

Visite Médicale

CEMPN

Deuxième phase de sélections à Tours

Palonnier

Mathématiques

Orientation

Lecture de cadrans

Priorisation drones

Culture aéronautique

SECPIL

T3A

Entretiens

Première phase de sélection au CSO

TAMI-C

Anglais

Sport

Visite Médicale

CEMPN

Deuxième phase de sélections à Vincennes

Mathématiques

Orientation

Mémorisation

Culture Aéronautique

Identification

Simulateur

Entretiens

/*** Collapse the mobile menu - WPress Doctor ****/