Test d'orientation

Test d'orientation

Le test d’orientation dans l’espace est l’un des tests psychotechniques passés pendant la première journée de sélection. Ce test est là pour juger votre capacité à imaginer la position d’un avion dans l’espace en ayant pour seule indication son horizon artificiel.

Déroulé du test

Dans le test d’orientation un horizon artificiel est présenté aux candidats. 5 images représentant un rafale dans différentes positions lui sont ensuite montrées et le candidat doit choisir parmi ces 5 images quelle position de l’avion correspond à l’horizon artificiel donné.

 

Le test comporte 27 questions à traiter en 7 minutes ce qui représente 15 secondes par question. La difficulté des questions est croissante avec des situation à faible inclinaison et assiette au début et des situations de fortes assiette et de vol sur le dos à la fin de l’exercice. Ce test fait partie de ceux qui font la différence entre les candidats préparés et les autres. La lecture rapide d’horizon artificiel n’est pas évidente et demande de l’entraînement, surtout dans les cas à forte assiette ou forte inclinaison.

horizon artificiel

La principale difficulté de ce test est la lecture d’un horizon artificiel. Vous devrez tirer 3 informations à partir de chaque horizon artificiel qui vous seront présentés :

  • Le CAP de l’avion
  • L’inclinaison de l’avion
  • L’assiette de l’avion

CAP

Les horizons artificiels qui vous sont présentés dans ce test possèdent également un compas intégré qui permet de déterminer le cap de l’avion. Les images sont toujours prises en regardant vers le nord. Si l’avion apparaît comme allant à droite, il se dirige alors vers l’est, si l’avion vient vers soi alors il se dirige vers le sud. Si l’avion va sur la gauche, il se dirige vers l’ouest et s’ il va droit devant alors il se dirige vers le nord.

Inclinaison

L’inclinaison de l’appareil est donnée par l’inclinaison de la ligne de démarcation entre la zone bleue représentant le ciel et la zone marron représentant le sol. Si cette ligne forme une pente montant vers la droite, alors l’avion est incliné sur sa droite et inversement. La lecture de l’inclinaison de l’avion est moins intuitive pour les fortes inclinaisons.

Lorsque la ligne de démarcation forme une pente qui monte vers la droite. L’avion est incliné sur la droite.

Lorsque la ligne de démarcation forme une pente qui monte vers la gauche.  L’avion est incliné sur la gauche.

Lorsque la ligne de démarcation forme une pente qui monte vers la gauche.  L’avion est incliné sur la droite.

Assiette

L’Assiette de l’avion est quant à elle donnée par la position relative de la ligne de démarcation entre le sol et le ciel par rapport à la ligne horizontale passant par le centre de l’horizon artificiel. Si la zone marron est plus grande que la zone bleue alors l’avion est à piquer et inversement si la zone bleue est plus grande que la zone marron alors l’avion est à cabrer.

Dans cet exemple, on peut voir que l’avion va vers l’Ouest et qu’il est en piqué car la zone marron est plus grande que la zone bleue.

Dans cet exemple, on peut voir que l’avion va vers l’Est et qu’il est à cabrer car la zone bleue est plus grande que la zone marron.

Dans cet exemple, on peut voir que l’avion va vers l’Est et qu’il est à cabré car la zone bleue est plus grande que la zone marron.

Exemples

 

Les exemples présentés sont d’un niveau facile à moyen. Dans les questions plus avancées, le vol sur le dos ainsi que le vol à fortes assiette seront abordés.

EXEMPLE 1

    A

    B

    C

    D

    E

    A

    B

    C

    D

    E

    Dans cet exemple, on peut tirer trois informations de l’horizon artificiel:

    • L’avion se dirige principalement vers l’est et très légèrement vers le sud.
    • L’avion est en légère piquée.
    • L’avion est incliné sur la gauche (du point de vue du pilote).

    A partir de ces trois informations, on déduit que la réponse B est la bonne.

     

     

    EXEMPLE 2

      A

      B

      C

      D

      E

      A

      B

      C

      D

      E

      Dans cet exemple, on peut tirer trois informations de l’horizon artificiel:

      • L’avion se dirige vers le sud-ouest.
      • L’avion est en montée.
      • L’avion est fortement incliné sur la gauche (du point de vue du pilote).

      A partir de ces trois informations, on déduit que la réponse E est la bonne.

        Préparation

        Ce test est l’un des plus difficiles pour les candidats qui n’y sont pas préparés. Pour ceux qui ont l’habitude de piloter, les questions du début paraissent évidentes car elles représentent des situations que l’on voit régulièrement. Pour les questions plus compliqués, elle nécessitent un certain temps de réflexions or avec seulement 15 secondes par questions en moyenne, il faut mieux avoir l’habitude de lire un horizon artificiel rapidement.

        8 Commentaires

        1. Paul

          Bonjour,

          ne faudrait-il pas remplacer incidence par assiette ? L’incidence est l’angle entre le vent relatif et la corde du profil de l’aile et ne se mesure pas alors que l’assiette est l’angle entre l’horizon et l’axe longitudinal de l’avion. Elle se mesure avec un gyroscope et est l’information de tangage représentée sur l’horizon artificiel.

          Cordialement

          Réponse
          • Pilote Militaire

            Bonjour,

            En effet, merci de le noter. Cette page était un fiasco, nous nous en excusons et merci pour vos retours qui nous ont permis de corriger les erreurs.

            Cordialement

            Réponse
        2. Arthur

          Bonjour, petite erreur dans le paragraphe de l’inclinaison. la deuxième inclinaison est bien vers la gauche cependant écrite à droite.
          « Lorsque la ligne de démarcation forme une pente qui monte vers la gauche. L’avion est incliné sur la droite. »

          Réponse
        3. Boudier

          Petite erreur dans le paragraphe sur l’incidence :

          « Si la zone marron est plus grande que la zone bleue alors l’avion est à cabrer et inversement si la zone bleue est plus grande que la zone marron alors l’avion est à piquer. »
          « Dans cet exemple, on peut voir que l’avion va vers l’Ouest et qu’il est en piqué car la zone marron est plus grande que la zone bleue. »

          Info contradictoire, la deuxième phrase est juste mais pas la première.

          Cordialement

          Réponse
          • Pilote Militaire

            En effet les thermes « cabrer » et « piquer » étaient inversés.

            Merci pour la correction.

            Réponse
        4. MAMA Ilimath

          Très instructif

          Réponse
          • Zoumanigui

            Vraiment hein c’est cool. Cela m’a échappé si non ma première participation au concours de pilote j’aurais eu
            Bravo en tout cas

            Réponse

        Soumettre un commentaire

        Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

        Anglais

        SLPA

        Culture aéronautique

        Entretien psychologique

        Commission

        Semaine de sélection à Toulon

        CEMPN

        Tests psychotechniques

        SEPIA

        Entretien psychologique

        Première phase de sélection au CSO

        TAMI-C

        Anglais

        Sport

        Visite Médicale

        CEMPN

        Deuxième phase de sélections à Tours

        Palonnier

        Mathématiques

        Orientation

        Lecture de cadrans

        Priorisation drones

        Culture aéronautique

        SECPIL

        T3A

        Entretiens

        Première phase de sélection au CSO

        TAMI-C

        Anglais

        Sport

        Visite Médicale

        CEMPN

        Deuxième phase de sélections à Vincennes

        Mathématiques

        Orientation

        Mémorisation

        Culture Aéronautique

        Identification

        Simulateur

        Entretiens

        /*** Collapse the mobile menu - WPress Doctor ****/